AccueilCalendrierFAQMembresGroupesRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Au sommet du Phare, devant les flammes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Nienor

avatar

Messages : 23
Petits Cœur Noirs : 5
Date d'inscription : 29/06/2015

MessageSujet: Re: Au sommet du Phare, devant les flammes   Mer 1 Juil - 19:44

Des bruits, des claquements et des crépitements. Des sons venus de nul part qui l'atteignent et lui font prendre conscience pour la première fois du calme et du silence dans laquelle elle a non vécu. Le néant.
L'être s'éveille et ressent. Chaleur, éblouissement, grondements assourdissant. Tout est éblouis. Il faut du temps pour les sens s'éveillent et s'ouvre au monde. Le monde?

Il y en a du monde autour d'elle. Des êtres, des choses qui se meuvent et qui crient. Des calmes, des impatientes, des téméraires et des timides. Dans quelle catégorie est-elle?
Et soudain elle voit! Sans yeux mais ses sens aiguisés lui donnent un aperçu immatériel de ce qu'il se passe. Le grand Réveil des êtres. Des êtres comme elle, comme elle, comme... moi?

Moi, je. Je suis. Je suis un être. Je suis une Ombre.
Née de la lumière et de la chaleur du brasier. A l'instant là, une parmi des dizaines, une parmi mes frères et sœurs. Et je suis bien avec eux. C'est comme une plénitude.

J'observe les Ombres, mais l'ombre n'existe pas sans lumière, et je comprends que là où la flamme ne brille pas nous ne pouvons pas aller. Pourtant il y a un Autre. Un pas Ombre, mais il a quelque chose de familier quand même. Il est bizarre. Il me fait un peu peur même. Je n'aime pas ça.
Je préfère attendre et comprendre.

Je me regarde, je peux changer de forme et m'étirer, bouger, danser comme les autres. Mais à quoi tout cela sert-il? Pourquoi je suis là, pourquoi je suis née?
Je suis un peu perdue, alors j'essaie d'exprimer mon interrogation. Tout le monde s'exprime dans ce capharnaüm, arriverais-je à me faire entendre?

Nii.... Niiiiiiieeeeeeee.

Ce n'est pas encore ça, et je suis presque déçue. Mais j'ai voulu aller trop vite. Je dois apprivoiser mes perceptions. C'est si nouveau, si envoûtant, si surprenant!


Dernière édition par Nienor le Dim 5 Juil - 17:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Danahel

avatar

Masculin Messages : 191
Petits Cœur Noirs : 15
Date d'inscription : 15/05/2015

MessageSujet: Re: Au sommet du Phare, devant les flammes   Mer 1 Juil - 19:45

Il semblerait qu’un corps soit temporairement disponible.
La chair semble vous appeler à l’occuper.
Posséder un corps pourrait vous permettre de vous éloigner du feu. Voilà qui semble pratique, pas vrai ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rochegriffe.creation-forum.com
Wendy

avatar

Messages : 30
Petits Cœur Noirs : 5
Date d'inscription : 01/07/2015

MessageSujet: Re: Au sommet du Phare, devant les flammes   Mer 1 Juil - 20:12

Ami ? Il a dit qu'il voulait être mon ami ? Pour la vie je ne comprends pas trop ce que ca peut impliquer, mais pour maintenant ça me convient bien ! Je lâche ma soeur sans trop me soucier de si elle s'est stabilisé, et me tourne vers mon nouveau camarade.

Il pleure. Je ne pensais pas que les ombres pouvaient pleurer. Oh lala ! Comme tout le monde est ennuyeux et triste, alors qu'on pourrait rire et jouer tous ensemble ! Je m'approche quand même de lui et demande :

Tu veux toujours être mon ami ? Viens jouer alors ! Tu connais un jeu amusant ?

Sans vraiment attendre de réponse, je m'envole, glisse sur les murs, dérape sur le plafond et me rétabli au sol en riant. C'est si bon d'avoir des amis !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léon

avatar

Messages : 113
Petits Cœur Noirs : 15
Date d'inscription : 22/06/2015

MessageSujet: Re: Au sommet du Phare, devant les flammes   Mer 1 Juil - 20:27

J'étais triste avant. Je ne saurais pas dire pourquoi.

Comme une impression.
J'étais triste.
J'avais peur.
J'étais seul.
Je voyais le mal partout.

Mais là je pleure parce que je suis content.
Content d'avoir des amis et d'avoir chaud.

Tu veux jouer ? Mais oui bien sûr qu'on va jouer !
Oh tu pars déjà.
Et mais, comment je te reconnais au milieu de toutes ces ombres ?
A l'odeur ?

Je ne sais pas comment je fais mais j'y arrive.
Je la suis.
Elle rit, je ris aussi.

Viens, on va essayer d'aller le plus loin et le plus vite possible !

Sans attendre, je cours, enfin je vole. Quand on s'éloigne on devient pâle mais c'est tellement amusant de tournoyer, encore et encore.
On tournoie si vite que les flammes dansent !


Et tout à coup, je percute...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack V. Wilson

avatar

Masculin Messages : 20
Petits Cœur Noirs : 1
Date d'inscription : 30/06/2015

MessageSujet: Re: Au sommet du Phare, devant les flammes   Mer 1 Juil - 20:34

Oh mais... C'est quoi ?

Des mains ?!

J'ai des mains !!

Mais, mais, vous n'auriez pas vu mon chapeau ?
Je ne peux pas partir sans chapeau !


Au même moment ces mains touchent le sommet de ce qu'il y a au dessus de mes yeux, une forme osseuse ovoïde. Je sursaute. J'ai senti des mains qui touchaient le haut de mon crâne ! Et sous mes mains j'ai senti un truc doux et soyeux puis dur. Je ne comprends pas. Je touche, ça me touche et ça retouche, et puis je sens ou je ressens, et vice et versa de façon infinie.

La vie est pleine de surprise.
Mais j'ai pas de chapeau.

Je regarde autour de moi.
Les ombres, comme moi, mais moi dans un corps.
Et je m'y sens bien à mon aise.
Je leur souris, bien bien ahuri.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wendy

avatar

Messages : 30
Petits Cœur Noirs : 5
Date d'inscription : 01/07/2015

MessageSujet: Re: Au sommet du Phare, devant les flammes   Mer 1 Juil - 20:41

Il court devant moi. On joue à chat ? Très bien ! Je le poursuit en riant. Plus nous avançons, et plus je vois ma substance noire se teinter de gris, et mon ectoplasme déjà translucide se disloquer dans l'espace. Je perds du peu de substance que j'avais déjà.

Ca aussi c'est amusant ! Moins j'existe et plus je vais vite. C'est pareil pour mon nouvel ami, et la vitesse nous grise.

Je suis sur le point de l'attraper ! Je vais le toucher, encore un peu et... Touché !

...

Je reste abasourdie sous le choc.

Ami ? C'est toi ?

Il est différent soudain. Moins... comme avant... Plus... Materiel. Je le regarde. C'est quoi ce corps tout naze ?! Eh ! Tu vas courir beaucoup moins vite avec ce gros manteau là ! A moins que ce ne soit un nouveau jeu ?

Je peux entrer moi aussi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack V. Wilson

avatar

Masculin Messages : 20
Petits Cœur Noirs : 1
Date d'inscription : 30/06/2015

MessageSujet: Re: Au sommet du Phare, devant les flammes   Mer 1 Juil - 20:47

Je rentre. On est un peu à l'étroit à deux là dedans.

Salut ami ! Il est drôle ce nouveau jouet ! Qu'est ce qu'on doit faire avec ?

Je bouge un bras et le jouet s'anime en fonction de ma volonté. Tiens ? L'autre bras ne me répond pas, il se pose sur le haut du jouet et je sens quelque chose me picoter le haut de l'ombre. C'est toi qui fait ça ami ?

Dis ami, c'est quoi ton nom ?

Est-ce qu'il va me répondre par la même bouche que moi ? Ce serait amusant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Tera

avatar

Féminin Messages : 14
Petits Cœur Noirs : 6
Date d'inscription : 26/06/2015

MessageSujet: Re: Au sommet du Phare, devant les flammes   Mer 1 Juil - 21:58

Je n'ai pas dormi un seul instant. D'abord parce que je n'ai pas su comment faire pour m'isoler, pas su comment ne plus entendre, ne plus être aveuglée par cette lumière trop vive. Et puis c'est vrai que toutes ces sensations qui m'arrivaient d'un coup me donnaient plus envie d'aller de l'avant que de me peletonner au fond de mon trou.

Mais une chose était sûre maintenant, il n'était absolument pas question que je m'éternise dans cette colocation non souhaitée.

Alors je me suis lancée et j'ai découvert que je pouvais me déplacer. Enfin je crois que je me suis déplacée... en tout cas j'ai bougé ou du moins quelque chose a changé. De mon nouveau poste d'observation il n'y avait pourtant rien de bien plus à voir que dans mon trou. Peut-être un peu plus d'ombres ou bien de lumière. Un changement imperceptible.

Forte de mes premières expériences je continuais ainsi à voyager d'un côté à l'autre du foyer. Quelques mouvements hésitants furent bientôt suivis de grandes glissades dans les cendres mais tout ce monde autour que je traversais sans me gêner finissait par me rappeler qu'on était décidément trop nombreux ici.

Alors j'ai examiné les parois de notre cage. Dès que je m'approchais trop près un souffle brûlant me faisait reculer et mon courage déjà bien malmené me disait de réfréner mes envies.

Et puis j'ai vu ces deux ombres sortir du brasier. Elles se sont élancées l'une après l'autre, comme si elles savaient ce qu'il y avait derrière. Alors j'ai fais comme elles et j'ai appris à sauter et même à voler !

Les flammes je n'ai pu traverser mais elles n'étaient pas très hautes et le saut que je fis dans le vide me propulsa dans les airs. Et là je vis le spectacle le plus étrange qui soit. En bas, les deux ombres venaient d'entrer dans un gros machin à l'odeur nauséabonde et pire que tout ce machin là bougeait. Je restais perdue dans mes pensées en oubliant de contrôler mon altitude et le sol arrêta ma chute juste au pied de l'objet animé.

Si près qu'un tout petit mouvement me suffit pour le toucher. Rétractation immédiate qui me glaça d'effroi ! Ce machin avait failli m'aspirer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yasmaera

avatar

Féminin Messages : 100
Petits Cœur Noirs : 5
Date d'inscription : 18/06/2015

MessageSujet: Re: Au sommet du Phare, devant les flammes   Mer 1 Juil - 22:19

*Il me taquine et je le sens, il ne peut être sérieux et trouve ça agréable aussi. D'ailleurs, on était tous collés ensemble dans cet ailleurs, donc je pourrais franchement lui répondre que oui, on a élevé les cochons ensemble. Mais pourquoi parle-t-il de cassoulet ? A-t-il déjà un jour mangé ? Je ne me rappelle pas avoir mangé. D'ailleurs, comment aurais-je fait ?*


Tu sais, tu es une ombre aussi hé patate !


*Bon ça c'est fait, j'avais envie. Il semble que le vieux corps est de nouveau disponible mais décidément cette vieille chose décatie ne me tente pas plus que ça, et apparemment, elle a déjà suffisamment de volontaires pour vouloir la tester cette enveloppe. Je voudrais plutôt sortir d'ici et voir le monde. Mais comment faire ?*


Dis ? Toi le corps ? Tu penses pouvoir prendre une torche et illuminer le chemin pour qu'on puisse sortir d'ici ? On est trop nombreux pour ce corps et je voudrais voir dehors. Peut-être y a-t-il d'autres enveloppes à tester ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hal

avatar

Masculin Messages : 9
Petits Cœur Noirs : 4
Date d'inscription : 30/06/2015

MessageSujet: Re: Au sommet du Phare, devant les flammes   Mer 1 Juil - 22:29

Un bruissement, continu, apaisant, résonne dans la pièce comme des milliers d'oiseaux déployant en même temps leurs ailes, sortis du chapeau d'un magicien. Les ombres libres découvrent leurs propriétés, leurs identités, leurs possibilités. L'esprit curieux, lui, est resté coit. Manifestement, observer le progrès lui est tout aussi intéressant que l'expérimenter lui-même. L'ombre reste en retrait, arrachée à ses pensées identitaires. Elle est elle, elle ne se donne pas de genre, il ne se donne pas de nom. Les fardeaux dont s'affublent ses congénères comme autant de manteaux en plein brasier n'ont aucun sens pour lui, et il se désintéresse rapidement des babillements curieux de ses frères et sœurs pour glisser auprès de l'esprit bouté hors du corps qu'il habitait, Rampant.

« En sais-tu davantage ? » bruisse l'ombre, son souffle aussi doux que le velours et aussi froid que l'acier, un murmure et un râle à la fois, le crépitement dont elle est née imprégnant encore les échos de ses paroles. Son discours est économe, direct. « Toi le premier fut un... invité. »

Son attention se porte sur le corps inanimé, qui s'agite soudain de nouveau. L'ombre reste silencieuse une seconde, avant que sa voix ne s'imprègne d'une nuance nouvelle, indéfinissable, lorsqu'elle s'adresse au nouveau propriétaire du corps, appuyant la requête de l'une de ses sœurs-ombres.

« Le feu. Amène-en ailleurs. Amène-nous ailleurs. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rampant

avatar

Messages : 15
Petits Cœur Noirs : 1
Date d'inscription : 16/06/2015

MessageSujet: Re: Au sommet du Phare, devant les flammes   Mer 1 Juil - 22:40

Des Ombres ont envahis le vieux et ce n'est pas Rampant.

Jalousie.

Peut-on être plusieurs à...

Essai...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack V. Wilson

avatar

Masculin Messages : 20
Petits Cœur Noirs : 1
Date d'inscription : 30/06/2015

MessageSujet: Re: Au sommet du Phare, devant les flammes   Mer 1 Juil - 22:42

Hé ! Mais oui !

Oh, les bras ! On avance ! Les jambes aussi !

Où va-t-on ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bib'

avatar

Messages : 8
Petits Cœur Noirs : 1
Date d'inscription : 24/06/2015

MessageSujet: Re: Au sommet du Phare, devant les flammes   Mer 1 Juil - 22:59

Qu'est ce que c'est que ce bordel ?
J'étais bien, tranquille, dissoute dans le grand Rien et... je ressens.

JE RESSENS, bordel !!

Ça me manquait pas vraiment.

Et en plus...
Je plisse mes...

Non, merde, je peux pas plisser les yeux.
J'en ai pas.

Ok.
Alors, on dit que je plisse les yeux de ma pensée.

Du coup, je VOIS.

Et j'aime pas bien ça non plus.

Il y en a d'autres, comme moi. Plein.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Merzhin

avatar

Messages : 5
Petits Cœur Noirs : 3
Date d'inscription : 01/07/2015

MessageSujet: Re: Au sommet du Phare, devant les flammes   Mer 1 Juil - 23:20

J'émerge de ces cendres fuyant le brouhaha de toute l'agitation ambiante...

J'entend toutes les inepties des esprits du voisinage...

Je me tapis dans l'ombre de la toiture observant les lieux et subissant leur présence imposée par cette invocation qui nous a tous menée ici ...

Un seul corps pour évacuer ces lieux infestés...

Je dois être patient ...

Ce temps sera mis à profit pour analyser cet environnement ainsi que mes congénères....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nienor

avatar

Messages : 23
Petits Cœur Noirs : 5
Date d'inscription : 29/06/2015

MessageSujet: Re: Au sommet du Phare, devant les flammes   Jeu 2 Juil - 7:57

Nous sommes nombreuses. Des dizaines d'ombres émergent du feu, leurs silhouettes informes se découpant dans la lumière qui se reflétait sur les murs de l'espace étroit dans lequel nous étions.
Nous commençons à être serrées. Cela me fait des chatouillis à chaque fois que je suis en contact avec une de mes soeurs au coeur des flammes. C'est une sensation étrange car nous pouvons nous fondre l'un dans l'autre. Deux en un.

Je me tortille, m'étire pour m'extirper de la masse grouillante des ombres et je m'élève un peu pour avoir plus d'espace. Je danse en silence sur les pointes changeantes des flammes. J'ai vu l'Autre se comporter bizarrement. Une Ombre en est sortie alors que le corps s'est écroulé au sol, avant qu'il ne se relève, quand d'autres ombres sont allée à l'intérieur.

A l'intérieur, sommes-nous là pour ça? Pour aller à l'intérieur des choses matérielles? Pour les faire se mouvoir là où nous ne pouvons pas aller sous notre forme naturelle, mais la question persiste. Dans quel but?
Je regarde ce corps, je me concentre sur lui.
Oui, oui il y a quelque chose, quelque chose qui m'attire. Comme une envie naissante.
Que c'est bon d'avoir envie.

Mais pourtant ce corps ne me plaît pas trop. Il est moche, vieux, je suis sure qu'on pourrait trouver mieux. Mais il faut d'abord en passer par ce corps pour découvrir l'ailleurs, et peut-être d'autres corps...
Patience, je profites encore du feu rassurant en observant tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Danahel

avatar

Masculin Messages : 191
Petits Cœur Noirs : 15
Date d'inscription : 15/05/2015

MessageSujet: Re: Au sommet du Phare, devant les flammes   Jeu 2 Juil - 13:51

Il est désormais possible d'accéder à d'autres endroits, ceux qui sont plongés dans le noir, en passant par le corps sans vie du vieillard.

Malheureusement, vous ne pouvez pas encore vous y rendre sous votre forme d'Ombre. L'obscurité vous en empéche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rochegriffe.creation-forum.com
Jack V. Wilson

avatar

Masculin Messages : 20
Petits Cœur Noirs : 1
Date d'inscription : 30/06/2015

MessageSujet: Re: Au sommet du Phare, devant les flammes   Jeu 2 Juil - 14:13


Oh ! C'est un jeu très amusant ! C'est un défi que nous lance les autres ? On gagnera des bonbons si on réussi ?

La faim me tiraille d'autant plus que maintenant, j'ai un estomac pour la ressentir...

Alors ami, je m'occupe de la jambe là, et toi tu n'as qu'a faire bouger celle-ci, qu'en dis tu ? On va tous les épater, et après ils voudront tous jouer avec nous !

La vieille jambe rouillé s'élance avec un peu plus d'énergie que nécessaire, et le vieux pied retombe maladroitement sur le sol, quelques centimètres plus loin. Encore quelques pas, et nous seront des pros pour manier ce nouveau jouet...

(direction le balcon, si Léon y emmène aussi sa moitié de corps)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Murmure

avatar

Messages : 13
Petits Cœur Noirs : 1
Date d'inscription : 25/06/2015

MessageSujet: Re: Au sommet du Phare, devant les flammes   Jeu 2 Juil - 14:39

Une nouvelle ombre sort du brasier, l'air un peu... Engourdi? En tout cas elle n'a pas encore l'impression d'être . Elle qui était dans le non-être, c'est à dire dans le tout, pris conscience de l'endroit ou elle était. Quelque chose de nouveau... La vie? Bizarre. C'est à cet instant qu'elle remarque les autres. Elle ressent pour la première fois.

De la joie.

Joie de voir tant d'autres ombres. Quel drôle d'endroit... Et elle, qui est-elle? Elle n'a pas de nom et n'en a cure pour l'instant. On verra plus tard...

De l'inquiétude.

Inquiétude quant à ce qui vient de se passer. Et de ce qui VA se passer. Que faire, à présent?


Quel drôle d'endroit, vraiment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack V. Wilson

avatar

Masculin Messages : 20
Petits Cœur Noirs : 1
Date d'inscription : 30/06/2015

MessageSujet: Re: Au sommet du Phare, devant les flammes   Jeu 2 Juil - 15:25

Mais on est combien là dedans ?
Ça commence à être bizarre tous ces mouvements non demandés qui ont quand même occurrence.
Je ne suis pas sûr d'apprécier d'avoir des amis finalement, surtout que je suis sûr qu'ils n'en ont rien à faire de mon chapeau.
Mais sans lui je me sens nu.

Mon chapeau !
Mon nom ? Melon.
Ah non, c'est Léon ! Mais tu peux m'appeler Melon si tu veux, c'est pas si pire. Et toi ?


Je demande ça mais ça devient trop intime et gênant.
J'aurais du me retenir.

En plus on me donne des ordres.
Va chercher du feu !
Avance !
Bras ! Jambes !

Et oh, z'avez qu'à le faire vous-même les squatteurs.
Je suis tombé sur lui le premier. Alors, ouste.
Flemmardise et possessivité.

Mais voilà qu'on me prend par les sentiments.
Ami.
Bon, bon, d'accord. Je vais le faire, ça va ! Oh !

Mais, je croyais que c'était le bras moi ! Ooooooooh. Pourquoi ça change tout le temps ?
Et pourquoi quand je regarde au dessus du trait rouge je vois tout flou ? Ça me fatigue.
Bon, d'accord, jambe droite.
Pfiou.


Quand le corps se lève, ça me donne le vertige, presque envie de régurgiter la bile de cet estomac.
C'est pas aussi facile que je l'imaginais, on se sent bancale, on avance doucement, mais si l'autre lève l'autre pied en même temps on risque de tomber !!
Et puis, j'essaye quand même de regarder aux alentours, histoire de vérifier que y'a pas mon chapeau, réalisant rapidement que le 360 ça n'est pas encore ça. Ce corps n'est apparemment pas celui d'un hibou.
J'ai pas un doctorat en anatomie moi hein !

Ce mouvement nous déséquilibre et on ne va plus dans la bonne direction.
Le feu est devant nous. Ce feu auquel j'étais raccroché il y a déjà une éternité. Il me manque un peu.
Je tends le bras...

OUTCH !


Mais ça brûle.
Bon allez, demi-tour. C'est dur mais on y vient.
Bon sang que j'ai mal au doigt, je le fourre dans la bouche, c'est pas super bon mais ça fait du bien.

Faudra penser à se laver les dents... et les mains.

Un pas, encore un, encore un, puis un autre.
Alleeeeeeeeeeeeez...
Je vois l'extérieur, si sombre, plus qu'un pas...

*BIM*
QA21@\#~J¤JLK%G€RGV£µ$

Bon sang, une baie vitrée. Quelle idée.
Allez, il doit y avoir une porte, une poignée...
Elle tourne, la porte s'ouvre et l'air s'engouffre agitant les flammes dangereusement.

Bon, les autres là.
A votre tour de bosser !


-> Direction le balcon
[HRP : évidemment, incrustez vous autant que vous le voudrez dans le corps !]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail

avatar

Féminin Messages : 18
Petits Cœur Noirs : 4
Date d'inscription : 29/06/2015

MessageSujet: Re: Au sommet du Phare, devant les flammes   Jeu 2 Juil - 18:55


Je me relève péniblement. La douleur pulse encore en moi, mais ne ressemble bientôt plus qu'au souvenir d'un mauvais rêve. Pourtant... Wendy. Où est-elle passée ? Où est cette petite peste ?!

Bien réveillée désormais, je traine ma blanche et fine silhouette entre les lattes du plancher à la recherche de ma petite soeur. Je la hais autant que je me sens responsable d'elle, et je ne vois rien d'anormal à cette situation. Avant ce n'était rien, et maintenant il y a moi et elle. Reliées à jamais. Il n'y a jamais eu et n'y auras jamais d'Abigail sans Wendy. Je suis née d'elle ou elle de moi, je ne sais plus trop, et cela n'a aucune importance. Je retournerais mourir dans les flammes s'il lui arrivait malheur...

Le lieu s'est peuplé pendant mon inconscience. Comment vais-je retrouver ma peste de soeur parmi toutes ces ombres turbulentes ? J'erre, accélère, ralenti dans un joyeux chaos. Je bouscule et traverse certaines de mes consoeurs, parfois sans m'en rendre compte, parfois en bafouillant des excuses hésitantes.

Pardon. Excusez-moi. Désolée. C'est que je cherche ma petite soeur. Pardon. Vous n'auriez pas vu ma soeur ? Elle est... Désolée. Elles est heu... Noires et heu... elle ressemble à... Pardon. Elle ressemble à une ombre, un peu comme vous en fait. Navrée, je suis confuse. Vous ne l'avez pas vu alors ? Ma petite soeur, quelqu'un l'a vue ? Elle s'appelle Wendy. Wendy ! Wendy où es-tu ?

J'essaye d'agripper mes congénères par un bout d'ombre, mais je les traverse et trébuche à chaque fois. Comme cette immatérialité ne me sied pas... J'aimerais tellement avoir un corps. Et un visage. Que tous aient un visage, et que je puisse reconnaitre celui de ma soeur...

Wendy ? Vous n'êtes pas Wendy ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Tera

avatar

Féminin Messages : 14
Petits Cœur Noirs : 6
Date d'inscription : 26/06/2015

MessageSujet: Re: Au sommet du Phare, devant les flammes   Jeu 2 Juil - 20:44

J'étais sonnée et il me fallut du temps avant de m'apercevoir que la pénombre dans laquelle je me trouvais n'avait aucun rapport avec celle que j'avais connue jusque là. C'est lorsque j'ai commencé à entendre des voix dans ma tête que j'ai compris où j'étais. Et cela m'a laissée sans voix ! Je les entendais parfaitement mais pire encore je comprenais ce qu'ils disaient et ce qu'ils faisaient.

Ils étaient en train de commander à la machine qui m'avait absorbée. Car il était d'évidence que j'avais été aspirée !

Avouez qu'il y a quelques raisons de paniquer ! Eh bien non je suis restée très calme ! Enfin presque...

Oh mon dieu je vais vomir ! Quelle horreur ! je suis dans ce machin qui pue !

Je veux sortir !


J'essayais de crier, de foncer contre les parois qui m'emprisonnaient mais plus je me propulsais à corps perdu dans l'espace réduit que je devais partager avec les autres ombres, plus je sentais mon esprit s'obscurcir et une douleur lancinante s'installer. Quand j'ai eu épuisé toutes mes forces contre un obstacle impossible à franchir enfin je décidais de passer à une phase plus constructive. Je commençais à réfléchir ne me doutant pas que je venais de me connecter au cerveau de la machine et que j'utilisais ses neurones pour nourrir mes pensées.

Et ma première réflexion fut : mais où sont elles au fait les autres ombres que j'entends ? Il fait si noir là dedans !

A force de scruter l'obscurité je finis par découvrir une sorte de fenêtre. Je m'en approchais doucement et je vis l'impensable : en bas, devant, il y avait un énorme brasier et des ombres partout !

Et j'étais prisonnière...

J'en étais là de mes investigations quand soudain ma prison se mit à vaciller et le feu laissa place à un autre spectacle. Attention ! Trop tard, les deux idiots qui pilotaient le machin avaient foncés tête baissée dans le premier obstacle venu. Oh j'ai la tête qui tourne maintenant !

Bon il va falloir que je prenne les commandes de ce machin d'une manière ou d'une autre car avec ces deux là j'avais vraiment tout à craindre !

En attendant j'étais bel et bien devenue un passager clandestin et comptais bien le rester encore un peu. Le temps d'apprendre... et pour apprendre il faut écouter... chut... j'écoute... et je les regarde faire... mes deux compagnons d'infortune...

[Suite dans le corps si j'arrive à m'en servir...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cafard

avatar

Messages : 18
Petits Cœur Noirs : 2
Date d'inscription : 02/07/2015

MessageSujet: Re: Au sommet du Phare, devant les flammes   Jeu 2 Juil - 22:16

Et pendant ce temps... Des cafards débarquent dans la pièce sans fanfare ni trompettes.
Par une erreur de trajectoire, certains d'entre nous sont même tombés dans le brasier. Quels idiots.

Il y a de la nourriture ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nox

avatar

Messages : 49
Petits Cœur Noirs : 5
Date d'inscription : 29/06/2015

MessageSujet: Re: Au sommet du Phare, devant les flammes   Jeu 2 Juil - 23:29

Quoi ?...

Alors moi je l'ai poussé, bousculé, heurté, pressé de partout, mais ce corps n'a pas voulu m'accepter, alors qu'il les accepte, EUX ? Je cherchais une ouverture, je la cherchais de toute ma volonté, et... rien ? J'en étais à m'interroger sur ce qui animait la chose, le corps, et EUX, ils n'ont eu qu'à...

Corps.
La chose-enveloppe dans laquelle ils sont entrés.
La chose-enveloppe qui les a accueillis, mais a repoussé ma présence.

Je découvre la haine.
Pas pour la chose-enveloppe, ce n'est qu'un véhicule.
Pour eux.

Je recule.
L'autre ombre rageuse qui tournait autour de la chose, j'ignore ce qu'elle ressent, à regarder la chose-enveloppe, le corps, s'éloigner. Sans doute sa colère égale-t-elle la mienne.
J'ai été mêlè à eux pour un temps sans limites, sans durée. A eux tous, les autres, mes semblables sans forme. Je refuse à présent d'être à nouveau une part de la masse immatérielle des ombres. Je suis moi à présent. Un moi inconnu, mais un moi qui existe, et je refuse, je REFUSE et continuerai à refuser d'être à nouveau une part d'un tout informe, vaguement magmatique, un tout sans pensée, sans volonté...

Volonté...
Depuis peu ma volonté est plus forte.
Ma pensée est plus claire.
Et ma colère...
La chose-enveloppe s'éloigne, et je sens le vide du dehors, au-delà de la surface froide derrière laquelle le noir règne en maître. Plusieurs semblables sont à l'intérieur, à se partager le corps. Partager ? Et ils acceptent donc de partager ?
Jamais.

Je laisse s'éloigner la chose.
Il y a là des mouvances minimes, des formes animées, simplissimes mais infiniment plus fortes... Formes de vie inférieures. Moins structurées, limitées,mais... mais elles, elles sont vivantes.
Essayer.
Prendre un de ces corps si petits, mais véloces, et tellement résistants...
Aller où ils me permettront d'aller. Loin de la chose-enveloppe et de sa cohue de passagers.
J'essaie et...


[et ça marche ? A voir ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Danahel

avatar

Masculin Messages : 191
Petits Cœur Noirs : 15
Date d'inscription : 15/05/2015

MessageSujet: Re: Au sommet du Phare, devant les flammes   Jeu 2 Juil - 23:40

...Cela fonctionne.
Il semblerait que les petites bêtes ne possèdent pas une volonté et une intelligence suffisante pour repousser vos assauts.
A vrai dire, il est même improbable que les insectes comprennent ce qu'ils leur arrive.

D'une pichenette mentale, l'esprit de la bestiole est écrasée et son corps vous appartient entièrement. Libre à vous d'en disposer à votre gré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rochegriffe.creation-forum.com
Merzhin

avatar

Messages : 5
Petits Cœur Noirs : 3
Date d'inscription : 01/07/2015

MessageSujet: Re: Au sommet du Phare, devant les flammes   Ven 3 Juil - 8:21

Observant ce grouillement de mon perchoir, je saisi cette opportunité de partir en excursion.
Prenant possession du premier cafard a ma portée.

"Un cafard ou un humain quel différence, un parasite ou un autre... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au sommet du Phare, devant les flammes   

Revenir en haut Aller en bas
 

Au sommet du Phare, devant les flammes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RocheGriffe :: Tout en haut du vieux Phare :: Le Phare en Flamme, la Torche dans les Ténébres-