AccueilCalendrierFAQMembresGroupesRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Parce que tout doit avoir un début

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Danahel

avatar

Masculin Messages : 191
Petits Cœur Noirs : 15
Date d'inscription : 15/05/2015

MessageSujet: Parce que tout doit avoir un début   Mar 16 Juin - 15:12

Quelque part dans des montagnes, au loin, pris dans les glaces et mordu par le blizzard, gît un phare. Trop loin de la mer et de ses vagues pour avoir une utilité, il sert toutefois cette nuit de refuge au dernier être vivant de ce lieu.
Sous la neige, il avait tout de même trouvé la force de rassembler des fragments de Roche-griffe que d'autres avaient abandonnés de-ci de-là dans la montagne. Assez pour pouvoir finir ce qu'il avait commencé. Ce n'était pas la première fois qu'il essayait mais il n'avait jamais trouvé le courage d'aller jusqu'au bout. Mais cette fois, il le ferait, il oserait et sa mort aurait enfin un sens.

Ses vieux genoux usés l'avait porté jusqu'au phare. Il avait verrouillé la porte par pur réflexe, puis s'était traîné tout en haut, jusqu'au sommet de l'édifice.
Dans l'emplacement prévu à cet effet, le vieillard s'était démené pour rallumer la flamme qui vacille et crachote faiblement des braises. Le bois est trop humide et le feu peine à démarrer mais il n'est pas question d'abandonner. Plus maintenant.

Dehors, la neige tombe à gros flocon. Impossible de voir ce qui se trouve à l'extérieur, mais le vieillard s'en moque. Il sait que cette nuit est sa dernière. Seul ce feu compte désormais.

Allez. Démarre. S'il te plaît !

Puis, la flamme avait finalement léché les bûches les plus sèches et le feu était devenu magnifique, grimpant jusqu'au plafond de verre, illuminant le lieu de ses couleurs or et rubis.

Le vieillard avait jubilé, puis s'était précipité sur son petit sac : tous les fragments de Roche-griffe qu'il avait assemblé furent jetés dans le feu, changea légèrement la couleur de celui-ci et les teintes qui flottaient sur le lieu, mais il savait que cela ne suffirait pas. Il fallait quelque chose de plus.
Le vieillard pria une seconde afin de se donner du courage. Il avait vécu si longtemps, il ne lui restait plus grand-chose à espérer.

Puis, il plongea son bras dans les flammes.

Pas de douleur ni de souffrance, sa peau ne noircit pas et aucun grésillement n'en vint. Le feu et les fragments de Roche-griffe se contentèrent de boire son âme, lentement et doucement.

Le vieillard se senti faiblir, et pourtant le phénomène ne se produit pas.

Je vois ce qu'il me reste à faire.

Un profond soupir se fit entendre. Une petite partie de son âme ne suffisait pas pour un miracle de cette taille. Il fallait donner absolument tout et même s'il le savait, il en avait peur.

Pourtant, il le fit. Le vieillard se leva à l'aide d'une canne improvisée, un vulgaire morceau de bois, puis après une seconde d'hésitation, traversa les flammes – et disparu totalement, avalé par le feu et les fragments de Roche-griffe.



Quelques instants plus tard, le corps sans vie du vieillard se tenait non loin du feu, allongé sur le sol froid, face contre terre.


Dernière édition par Danahel le Mer 1 Juil - 0:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rochegriffe.creation-forum.com
Rampant

avatar

Messages : 15
Petits Cœur Noirs : 1
Date d'inscription : 16/06/2015

MessageSujet: Re: Parce que tout doit avoir un début   Mar 16 Juin - 15:19

Au début, il ne se passa rien.
Après quelques minutes, les couleurs prirent des teintes inquiétantes, les ombres sur les murs dansèrent, s’étirèrent puis l'espace lui-même se plia.

Au début, une seule ombre émergea du feu. Elle prit conscience d'elle-même, ce qui était une expérience encore nouvelle et étrange pour elle.

Où suis-je ?

La première, l'originale, se demanda pendant quelques secondes s'il fallait qu'elle se trouve un nom et opta pour le nom de Rampant.

Rampant s’aperçut rapidement avec plaisir qu'elle pouvait habiter les corps sans vie, et s'incarna dans le corps du vieil homme. Son nouveau corps répondait mal à ses ordres, mais l'expérience restait très agréable. Il décida du même coup qu'il serait un homme.

Puis, une deuxième ombre sorti du brasier. Puis une troisième. Puis une quatrième.

Des dizaines d'ombres se détachèrent du sol et prirent la consistance de la matière, et Rampant sut qu'il ne serait plus jamais seul. Plus jamais.

- Bienvenue sur les Éclats de Roche-griffe -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Parce que tout doit avoir un début

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RocheGriffe :: Annonces, Foire aux questions, Discussions autour de la machine à café :: Présentation de L'animation & Annonces :: [ Histoire et résumés ]-